Conférence – Déforestation au Brésil : remettre les droits au cœur du développement

S’inscrire à la conférence

Vendredi 4 octobre prochain à l’Université Catholique de Lyon, trois femmes brésiliennes de la région du Cerrado – une immense savane qui connait une déforestation plus rapide que l’Amazonie – témoigneront de leur combat pour le développement durable et la survie de leur communauté. Cette conférence de rentrée, qui interroge le lien entre les droits humains et le développement, est organisée par le CIEDEL, l’Institut des Droits de l’Homme de Lyon et ActionAid et s’inscrit dans le lancement de la campagne internationale Jai Jagat.

Le Cerrado brésilien, l’exemple d’un territoire où les intérêts économiques internationaux sont en tension avec les droits humains

Au Cerrado, immense savane et réserve de biodiversité au cœur du Brésil, la déforestation est moins médiatisée qu’en Amazonie. Pourtant elle y est plus rapide. Les conséquences y sont bien sûr environnementales mais aussi humaines, pour les populations vivant sur place et bien au-delà.

Le Cerrado est aujourd’hui très peu densément peuplé mais fait néanmoins vivre des communautés autochtones comme celle du Babassu, dont la principale activité économique repose sur la cueillette de noix en forêt. Il est aussi utilisé comme réservoir d’eau douce pour le Brésil. Le développement des grandes cultures (soja) et l’élevage industriel (majoritairement aux mains de multinationales d’agrobusiness) rentre en concurrence directe avec ces usages et la préservation des ressources du territoire. Les populations locales sont régulièrement chassées ou perdent leur moyen traditionnel de survie, et les réserves d’eau sont sous pression. Le rapport de force n’est à l’heure actuelle pas très favorable aux usagers « ancestraux ».

Cette situation pose deux questions essentielles :

  • Dans quelle mesure la stratégie de développement poursuivie dans la région affecte-t-elle les habitants du Cerrado ?
  • Y a-t-il des solutions pour modifier ces rapports de force ?

3 femmes du Cerrado témoignent de leur combat

A travers le témoignage de 3 femmes du Cerrado, membres de l’association des cueilleuses du Babassu, et de plusieurs professionnel•le•s travaillant sur les questions de développement et de droits humains, le CIEDEL, l’IDHL et ActionAid s’associent pour mettre en avant une histoire profondément humaine de femmes se battant pour leurs droits et leur cadre de vie. Un récit qui s’inscrit dans des réflexions plus larges sur les droits humains, le sens du développement et les interactions entre nos territoires.

Une conférence de rentrée qui s’inscrit dans la dynamique actuelle autour des ODD et des droits

Cette conférence de rentrée fait le lien avec la campagne Jai Jagat, une marche pour la paix lancée le 2 octobre prochain, qui reliera Dehli à Genève pour mettre l’accent sur la justice sociale, les droits humains et le développement. De nombreux événements parallèles sont prévus, dont une marche de lancement et une série de conférences à Lyon, avec l’appui de Frame Voice Report (un fonds européen pour renforcer la connaissance et l’engagement des citoyens autour des ODD, géré par RESACOOP en Région Auvergne-Rhône-Alpes).